Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/03/2011

Révolution des frites?

Nouvelle manifestation d'étudiants accros aux frites et à la Belgique, du moins certains car d'autres seraient plus attachés à la guindaille à la bière, à la frite et accessoirement à la Belgique. Bref à moins qu'un miracle n'ait lieu on peut dire que c'est un nouveau coup dans l'eau, que cette manifestation ne fera rien avancer, si ce n'est encore décrédibiliser encore un peu plus ce genre de manif "bon enfant".  La Belgique "unie" n'est plus depuis belle lurette et seuls quelques doux rêveurs peuvent encore y croire. La Belgique est fédérale et le restera trop de choses se sont passées dans ce pays, trop de divorces ont eu lieu que pour imaginer un retour à une "union" fusionnelle, il faut donc continuer à réformer, c'est indéniable. Il faut donc dans un premier temps contraindre ou écarter les acteurs politiques qui refusent depuis 290 jours de discuter, de négocier afin d'arriver à un accord permettant d'enfin former un gouvernement qui mettra les réformes en oeuvre. Il faut dès à présent expliquer aux électeurs de Mr De Wever, que celui-ci ne veut pas d'une Belgique qui fonctionne mieux. Il veut une Flandre indépendante avec sa capitale: Bruxelles. Il faut  expliquer aux électeurs que la conception de la Flandre de Mr De Wever les mènera immanquablement à une guerre civile, car ni les wallons ni les bruxellois n'accepteront ce projet de Flandre qui nie purement et simplement l'existence de la region Bruxelloise.

Il faut dire aux électeurs flamands que Mr De Wever leur fait des promesses impossibles. C'est un peu comme si du côté francophone un séparatiste promettait à son électorat l'indépendance de "l'union Wallonie-Bruxelles" avec élargissement de la région Bruxelloise afin que Wallonie et Bruxelles ait une "frontière commune". Dans l'état actuel des choses cet hypothétique homme politique promettrait "l'impossible" à son électorat car pas un Flamand n'accepterait cette solution. C'est ce que fait Mr De Wever avec une partie de son électorat tout en disant aux autres qu'il est prêt à négocier, mais que c'est les francophones qui ne veulent pas négocier. Mr De Wever et sa stratégie de pourrissement-destruction nous mène droit dans le mur. Il faut créer un front démocratique réunissant Flamands, Wallons, Bruxellois démocrates pour faire barrage à un parti qui est anti-démocratique. De jour en jour j'en suis de plus en plus convaincu.

11:12 Écrit par manuliberte dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, crise, n-va, nva, nv-a | | | Digg! Digg |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.