Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/04/2011

L'optimisme irresponsable de Mr Paul Magnette

Quelle ne fut pas ma surprise de lire les propos de Mr Magnette sur le site de La Libre Belgique concernant la N-VA...Mr Magnette nous assure que la N-VA n'est pas le Belang (merci je le savais déjà) et que celle ci était un parti démocratique non xénophobe.......Comment expliquer certaines sympathies de Bart De Wever et comment expliquer que Dewinter chef de file du Belang se range derrière la N-VA......Il est proprement scandaleux d'ainsi banaliser la N-VA au moment où la Flandre démocratique essaye de prendre ses distances vis à vis d'un parti qui nous a tous pris en otage il y a maintenant un an. Comment peut-on affirmer:

 

 "Il n’y a pas de mouvement nationaliste démocratique qui ont évolué dans le sens non démocratique et qui ont fini par désagréger l’Etat. La plupart se sont soit étiolés soit se sont agrégés au pouvoir et se sont normalisés. Même la Ligue du Nord qui était un partenaire très difficile à maîtriser a fini par plus ou moins rentrer dans le rang."

 

Ainsi que:

 

"Les nationalistes flamands ont développé la mythologie du “boulet wallon”…"

 

Le NSDAP accéda au pouvoir de façon démocratique en 1933, ce qui permit au "petit moustachu" de s'approprier les pleins pouvoirs....

 

Ces chers "nationaux socialistes" allemands n'ont-ils pas développé à l'époque la mythologie du "boulet juif" et du sous homme slave....

 

Si en plus de la N-VA qui met en scène sa victimisation nous avons droit à la banalisation de celle ci par la classe politique démocrate il ne nous reste plus qu'à lui offrir un Flandre indépendante sur un plateau d'argent....

 

Votre optimisme est irresponsable Mr Magnette et vous participez indirectement par vos propos "rassurants" au succès d'un parti dont le caractère anti-démocratique se dévoile jour après jour.

13:54 Écrit par manuliberte | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook |

27/04/2011

Un an après la N-VA veut reprendre la main

Un an après la N-VA veut reprendre la main, quoi de plus normal? En effet après avoir organisé pendant un an la paralysie du pays sans résultat probant, la N-VA n'a d'autre choix que d'exiger d'avoir la main dans les négociations.....Pour l'instant la N-VA ne peut que constater l'échec de sa stratégie d'enlisement. En effet le gouvernement en affaires courantes assume plutôt correctement son rôle nous démontre pour l'instant que la Belgique n'est pas aussi ingouvernable qu'aurait voulu le faire croire ce cher De Wever.

La N-VA grand gagnant des élections au nord du pays est donc prié par les autres partis flamands de faire ses preuves...La N-VA étant consciente de l'impasse dans laquelle elle s'est fourée tente en voulant reprendre la main nous faire croire qu'elle est un parti "responsable".......Mais attention, la N-VA cherche simplement à pouvoir dire d'ici quelques semaines ou quelques mois "vous voyez, nous avons pris nos responsabilités, mais ce sont les "autres" qui ne veulent pas négocier"....Bref retourner une fois de plus la situation à son avantage en faisant croire qu'elle est victime de la mauvaise volonté de ses interlocuteurs. Je m'étonne que personne ne souligne cette attitude de "victimisation" à laquelle la N-VA nous a habitué maintenant depuis 1 an.

D'autre part quand je lis les déclarations de Mr Di Rupo dans les colonnes de La Libre Belgique qui qualifie la N-VA de parti démocratique, je me demande ce qu'il faut dans ce pays pour qualifier un parti d'anti-démocratique? Un an de paralysie due principalement à un parti qui fait 30% de voix dans 60% du pays, qui est donc loin d'être majoritaire sur l'ensemble du pays qui se permet le luxe de prendre toute la population d'un pays en otage ne me semble pas être une attitude très démocratique.

Un an après comment laisse-t-on agir un parti dont l'article premier de son programme est la disparition du pays? Le ver, ou le cheval de Troie c'est comme on veut est en train de gangrèner ce pays car l'idéologie profonde et les sympathies de ce parti sont détestables, et il n'est pire danger que ces partis fascistes qui se donne la façade de parti démocratique pour mieux détruire le système (la démocratie) de l'intérieur.

Donnons la main à la N-VA et dans un, deux, voir  trois mois nous en serons toujours au même stade mais la N-VA aura inversé les rôles et retrouver son statut tant aimé de "Climero national".....

08:55 Écrit par manuliberte dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, crise, n-va, de wever, di rupo | | | Digg! Digg |  Facebook |

19/04/2011

un an de crise politique

NON A DES ELECTIONS ANTICIPEES

Vous pensez que des élections anticipées ne règleront rien si ce n'est dans le pire des cas donner encore plus de pouvoir à des partis tels que la NVA qui profitent des tensions et des crises pour récolter des voix. Et dans le "meilleur" des cas on prend les mêmes et on recommence, retour à la case départ.........

http://www.facebook.com/event.php?eid=201766653167658&notif_t=event_invite#!/group.php?gid=114145451952553&v=info

Bye bye BHV après les élections il n'y a pas d'autre solution

Si comme moi vous pensez qu'il faut à tout prix en finir avec le problème de BHV et que les politiques flamands, wallons et bruxellois n'ont d'autre choix que de mettre de l'eau dans leurs vin afin de trouver un compromis qui mette enfin fin à cette épine communautaire. Pour pouvoir s'attarder sur les VRAIS problèmes que les citoyens du nord comme du sud du pays rencontrent tout les jours

http://www.facebook.com/?ref=home#!/group.php?gid=120596134621923&v=info

MARRE D'ETRE PRIS EN OTAGE

Marre d'être pris en otage par une minorité d'excités qui se chamaillent depuis plus de trente ans dans des querelles lingusitiques. Affligé de devoir encore aller voter à cause d'un parti flamand plus occupé par ses propres intérêts que par l'intérêt la communauté. Marre d'être pris en otage par le problème BHV. Marre d'une campagne électorale qui commence et ou chacun y va de sa "soupe" électorale. N'y a-t-il vraiment rien d'autre à faire dans ce pays que de s'engueuler à longueur d'année alors que tant de défis attendent l'ensemble de l'humanité.

HORS DE QUESTION DE REVOTER

En effet pas question d'envisager un instant de repasser par les urnes. Les responsables politiques ont L'OBLIGATION d'arriver à mettre en place un gouvernement qui fonctionne correctement dans l'intérêt de toutes les communautés de ce pays. Il y a des différences entre le sud et le nord du pays, ça ne date pas d'hier, les compromis ont de tout temps été dans ce pays montrés en exemple au reste du monde. Que tous les démocrates du nord comme du sud prennent leurs responsabilités et s'engagent à trouver les compromis nécessaires au fonctionnement de ce pays.

PAS QUESTION DE REPASSER PAR LES URNES!!!!!!!

 http://www.facebook.com/?ref=home#!/group.php?gid=137582012926949&v=info

PAS D'ELECTION!!!!!!!!!!!!!!!!!!

"Ce sont sans doute les négociations de la dernière chance car comme le disait Bart De Wever pas plus tard qu'hier, "si Monsieur Vande Lanotte n'y arrive pas, personne ne va y arriver et l'inévitable est là", en d'autres mots le retour aux élections est inévitable et pour une fois, rue de la Loi, beaucoup partagent l'avis de Bart De Wever."

Et bien oui mais après ces éléctions, on fait quoi?

On prend les mêmes et on recommence en sachant que la NV-A si elle sort renforcée de ces élections risque bien d'être encore plus intransigeant. Quelle perte de temps et quel gaspillage d'argent et d'énergie. IL EST PLUS QUE TEMPS QUE CELA CESSE. IL EST HORS DE QUESTION D'ENCORE ENVISAGER DES ELECTIONS!!!!!!!!!

http://www.facebook.com/home.php?sk=group_164718540229842

Mr De Wever vs avez assez fait de dégats.Meneer De Wever, u hebt ge

« Monsieur De Wever, vous avez récolté 30 % de voix au nord du pays. Depuis ce jour, c'est à dire plus de 220 jours, votre stratégie fut de toujours exiger plus de vos interlocuteurs francophones sans jamais vouloir faire la moindre concession. Votre succès électoral ne vous autorise en aucun cas à exiger de vos interlocuteurs qu'ils adhèrent à votre programme, il faut donc jouer le jeu démocratique et négocier. Vous nous avez prouvé tout au long de ces 220 jours que vous étiez incapable ou tout simplement que vous ne vouliez pas négocier pour arriver à un accord. Seule vous intéresse l'indépendance de la Flandre avec Bruxelles comme capitale et ce quel que soit le prix à payer. Si la séparation devait se produire ce ne serait de toute façon pas suivant vos désidératas, donc Monsieur De Wever il est plus que temps que vous preniez vos responsabilités: ou vous négociez en acceptant la notion de compromis, ou vous dégagez. Ce petit jeu n'a que trop duré.

http://www.facebook.com/home.php?sk=group_173232516053544

retrospective 2010 depuis les élections que s'est il passé?

http://www.facebook.com/?ref=home#!/home.php?sk=group_153183324734212&ap=1

Chiche que pour les prochaines élections on rassemble 1.300.000 personnes

« "Chiche que pour les prochaines élections on rassemble 1.300.000 personnes qui voteront pour la NV-A". C'est un cauchemar mais plus on avance plus je me dis que c'est dans le mur que l'on va. Si les citoyens ne se réveillent pas une bonne fois pour toute nous allons tous bouffer notre pain noir "grâce" à une poignée de nationalistes bornés et une majorité de "ventres mous" qui n'osent plus rien faire.  ».

http://www.facebook.com/?ref=home#!/home.php?sk=group_129512223783905&ap=1

Nous devons avoir un gouvernement rapidement, c'est dans l'intérêt général du pays et j'ajouterai ce petit message à nos voisins du nord:

Chers voisins,

 

Nous vivons actuellement la pire crise que notre pays ait jamais connue. Cette crise est provoquée presque totalement par un seul individu et sa clique. Cet individu se nomme Bart De Wever et l'on peut constater tout au long de ces 208 jours de "négociations" que Mr De Wever ne veut pas d'un accord. Il trouve depuis le début des prétextes pour refuser tout compromis et se décharger de toute responsabilité d'échec. Mr De Wever est un fin manipulateur qui n'a qu'une idée, mettre le pays à genoux pour réunir les conditions qu'il pense idéales à la scission du pays. Mais Mr De Wever occulte un paramètre important dans son projet, l'existence de Bruxelles et des Bruxellois en tant que région à part entière. Donc même si Mr De Wever parvient à vous sacrifier et à nous sacrifier pour scinder le pays, les choses ne seront pas règlées pour autant car Bruxelles n'acceptera jamais d'être la capitale de la flandre et rien d'autre. Mr De Wever par son intransigeance nous a déjà mis dans une situation délicate et les marchés financiers commencent à voir d'un très mauvais oeil l'instabilité persistente du pays. Mr De Wever risque bien de nous faire payer encore plus cher les intérêts de la dette publique et ce flamands, wallons et bruxellois confondus.

 

De grâce, voisins du Nord, réagissez et faites savoir à vos hommes politiques que vous ne souhaitez pas la faillite de votre région et de votre pays.

 

Mr De Wever n'aura pas la scission dont il rêve, du moins pas de manière pacifique et démocratique. Si Mr De Wever persiste dans son attitude et ses desseins, je crains que le pire reste à venir.

 

We hebben dringend nood aan een regering. Dit is in het algemeen belang van ons land en ik voeg er een berichtje bij voor onze buren in het noorden van het land.

 

Beste buren,

 

We ondergaan momenteel de meest ernstige crisis die ons land ooit heeft moeten meemaken. Deze crisis wordt nagenoeg door één enkel persoon en zijn aanhang veroorzaakt. Dit individu draagt de naam Bart De Wever en we kunnen vaststellen dat gedurende die 280 dagen van ‘onderhandeling’ Mr. De Wever nooit bereid is geweest om tot een akkoord te komen. Van begin af aan heeft hij altijd een of ander excuus gevonden om niet tot een compromis te moeten overgaan en dit zonder daar enige verantwoordelijkheid voor te willen nemen. Mr. De Wever is een listige manipulator die maar één idee voor ogen heeft: het land op de knieën krijgen om zo de condities te creëren die voor hem ideaal lijken voor de splitsing van het land. Maar Mr. De Wever ziet in zijn project een zeer belangrijke parameter over het hoofd: het bestaan van een volwaardige Brusselse regio en de Brusselaars. Dus, zelfs als Mr. De Wever erin slaagt om U en ons op te offeren om tot een splitsing van het land te komen, zal zijn zaakje nog niet geregeld zijn, want Brussel zal nooit aanvaarden om de hoofdstad van enkel en alleen Vlaanderen te zijn. Mr De Wever heeft ons met zijn overzetbaarheid al in een benarde situatie gemanoeuvreerd en de financiële markten blijven deze aanhoudende instabiliteit in ons land met steeds grotere argusogen bekijken. Mr. De Wever zorgt ervoor dat wij allen, -Vlamingen, Walen en Brusselaars- de rekening van de financiële crisis dubbel en dik zullen betalen.

 

Alstublieft, buren uit het Noorden van het land, reageer en laat uw politici weten dat u helemaal niet het failliet van uw regio en van uw land wenst.

 

Mr. De Wever zal de splitsing, die hij wenst, niet krijgen, althans niet op vreedzame of democratische wijze. Als Mr. De Wever blijft volhouden in zijn houding en zijn waanbeelden, dan vrees ik het ergste voor de toekomst.

Nous devons avoir un gouvernement rapidement, c'est dans l'intérêt général du pays et j'ajouterai ce petit message à nos voisins du nord:

Chers voisins,

 

http://9086.lapetition.be/

 

MR DE WEVER VOUS AVEZ FAIT ASSEZ DE DEGATS

« Monsieur De Wever, vous avez récolté 30 % de voix au nord du pays. Depuis ce jour, c'est à dire plus de 220 jours, votre stratégie fut de toujours exiger plus de vos interlocuteurs francophones sans jamais vouloir faire la moindre concession. Votre succès électoral ne vous autorise en aucun cas à exiger de vos interlocuteurs qu'ils adhèrent à votre programme, il faut donc jouer le jeu démocratique et négocier. Vous nous avez prouvé tout au long de ces 220 jours que vous étiez incapable ou tout simplement que vous ne vouliez pas négocier pour arriver à un accord. Seule vous intéresse l'indépendance de la Flandre avec Bruxelles comme capitale et ce quel que soit le prix à payer. Si la séparation devait se produire ce ne serait de toute façon pas suivant vos désidératas, donc Monsieur De Wever il est plus que temps que vous preniez vos responsabilités: ou vous négociez en acceptant la notion de compromis, ou vous dégagez. Ce petit jeu n'a que trop duré.http://fr-fr.facebook.com/#!/home.php?sk=group_173232516053544&ap=1

Meneer De Wever, u hebt genoeg schade aangericht « Meneer De Wever, u heeft in het noorden van ons land 30% van de stemmen gehaald. Sedert die dag, t.t.z. meer dan 220 dagen geleden, bestaat uw strategie er enkel en alleen uit steeds meer van uw Franstalige gesprekspartners te eisen, zonder dat u daarbij zelf de minste toegeving wil doen. Uw verkiezingssucces geeft u echter niet het recht van uw gesprekspartners te eisen dat ze uw partijprogramma overnemen. U moet echter wel het democratisch spel volgen en negotiëren. Tijdens de afgelopen 220 dagen heeft u steeds weer bewezen dat u niet in staat bent, of gewoonweg niet bereid bent te negotiëren, noch tot een akkoord te komen. U bent enkel geïnteresseerd in de onafhankelijkheid van Vlaanderen met Brussel als hoofdstad en dit ongeacht de prijs die daarvoor moet betaald worden. Mocht het ooit tot een scheiding komen, dan zal die geenszins volgens uw desiderata gebeuren. Het is dus hoog tijd, meneer De Wever, dat u uw verantwoordelijkheden opneemt: ofwel negotieert u en aanvaardt daarbij de notie van het compromis ofwel trapt u het af. Dit spelletje heeft al te lang geduurd. » Berichtje aan alle leden: ik wil hier in geen geval een politieke boodschap verkondigen. Mijn bedoeling is om duidelijk de hoofdoorzaak van de meer dan 220 dagen durende lamlegging van ons land te identificeren. Het is in een democratisch land, zoals het onze, onaanvaardbaar dat enkele opgewonden nationalistische separatisten, met alle mogelijke middelen die deze democratie hen ter beschikking stelt, een meerderheid van de bevolking gegijzeld houden om toch maar hun scheidingsproject te kunnen realiseren. Gelieve dit bericht in het Frans, Nederlands en het Duits te verspreiden. Dit spelletje heeft te lang geduurd. In bepaalde hoofden is daardoor haat en agressiviteit gegroeid, maar dat zal ons nergens toe leiden. Ik nodig alle democraten, ongeacht hun politieke kleur, uit om zich bij deze groep aan te sluiten, zodat we duidelijk zeggen: NEE, Meneer De Wever, u zal ons niet in het verderf storten !!! »

http://fr-fr.facebook.com/#!/home.php?sk=group_173232516053544&ap=1

09:39 Écrit par manuliberte dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : n-va, belgique, de wever, crise, politique | | | Digg! Digg |  Facebook |

16/04/2011

STOP à la flambée des crêpes

Oh Belgique pays merveilleux......115000 Belges feront la "grève du plein d'essence" ce week-end car l'essence est trop chère......Je finirais par penser que le Belge est le champion toutes catégories des manifestations qui ne servent à rien. Après trois manifestations qui ne réclamaient rien de moins qu'un gouvernement, étonnante revendication vous ne trouvez pas? Voilà donc nos chers citoyens Belges qui se mobilisent pour faire une grève du plein d'essence.....Le pays vit une crise poltique comme jamais il n'en a connu auparavant, une minorité d'excités flamingants tiennent en otage toute la population depuis plus de 300 jours et là il est quasimen impossible ne mobiliser les gens pour dire simplement STOP à l'extrême droite.......Il faudrait peut-être faire croire aux gens que De Wever est directement responsable de l'augmentation du prix de l'essence ( ce qui est BIEN plus important que la montée de l'extrême droite en Flandre....enfin, c'est ce que je finirais par croire....) pour que les citoyens Belges se mobilisent (de façon indirecte) contre les projets de ce dictateur en herbe......Ou interdire le foot?

15:37 Écrit par manuliberte | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook |

14/04/2011

La N-VA se tire une balle dans le pied

Belgique pays du surréalisme..............A force de vouloir démontrer que la Belgique est devenue ingouvernable, la N-VA est en train de créer les conditions qui nous prouvent que le pays fonctionne plutôt pas trop mal avec un gouvernement en affaires courantes. En effet à la différence des membres de la N-VA, les membres de ce gouvernement démissionnaire à autre chose à faire que de jouer avec les pieds de nos concitoyens,  notre avenir à tous est plus important que les petites mesquineries qui tiennent à coeur ces chers extrêmistes de la N-VA. Donc la N-VA par son attitude psycho-rigide est en train de nous prouver de la plus belle manière qu'elle est totalement inutile au bon fonctionnement du pays, et que ce pays est capable de fonctionner avec un gouvernement aux pouvoirs "réduits".

Reste maintenant à expliquer à l'électorat de la N-VA  et de De Wever(celui qui n'est pas pour la scission du pays), que non content de leur mentir doublement (cf la double duperie de la N-VA) la N-VA est totalement incapable de gouverner dans un système démocratique. La N-VA ne connait pas la signification des mots, compromis, négociations, concessions qui sont les principes même de toute démocratie.

En resumé donc, je dirais que la seule chose que la N-VA sera parvenue à faire tout au long de ces semaines de non-négociations, c'est nous montrer son vrai visage, un visage aux relents nauséabonds d'extrême droite.

Ne nous y trompons pas, Bart De Wever ne porte pas un costume de prince charmant, mais celui d'un futur dictateur fasciste....

Espérons que les démocrates Flamands ne se tireront pas une balle dans le pied en laissant le champs libre à ces extrêmistes.........

09:12 Écrit par manuliberte | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : n-va, belgique, crise, politique | | | Digg! Digg |  Facebook |

04/04/2011

Mais que veulent réellemet les Flamands?

Mais que veulent réellement les Flamands? Voilà la question que l'on en arrive à se poser. Que veulent réellement les Flamands, ceux de la rue, les simples citoyens, pas les hommes poltiques. Veulent-ils réellement ce que revendiquent les élus censés les représenter. Est-ce qu'une majorité de Flamands aspirent réellement à une indépendance qui risque de toute façon d'être ardue à négocier. Est-ce que ces Flamands renient tous l'existence de Bruxelles en tant que région, est ce qu'ils la perçoivent comme une simple ville que la Flandre a choisi comme capitale de "sa région"? Que veulent donc tout ces Flamands, une Flandre simplement plus autonome au sein d'une Belgique encore solidaire à certains niveaux ? Ces Flamands désirent-ils une Flandre indépendante et peu connue au niveau international, un Flandre sans Bruxelles? Ces Flamands veulent-ils une Flandre avec Bruxelles sachant que ce genre de scénario risque bien de se faire dans la douleur, si il se réalise un jour, car rien n'est moins sûr? Tous ces Flamands ont-ils envie de vivre dans un Flandre riche, pour l'instant; qui est vieillissante et qui glisse doucement mais surement dans un extrêmisme nationaliste de plus en plus puissant? Les Flamands attachés à la démocratie sont-ils prêts à sacrifier leur liberté pour vivre dans une Flandre indépendante qui se dessine comme peu démocratique à la vue des individus qui la défendent (la Flandre "indépendante").

J'aimerai vraiment connaitre l'opinion réelle de tout ces voisins du nord qui n'ont pas voté pour la N-VA et qui ont peut-être voté pour le CD&V avant que celui-ci n'ait définitivement décidé d'être le larbin de la N-VA. J'aimerais connaitre ces opinions afin d'être ou rassurer ou convaincu que seule une séparation est raisonnable.

J'aimerais savoir..................

13:55 Écrit par manuliberte | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, crise, flamands | | | Digg! Digg |  Facebook |

03/04/2011

Le CD&V est-il un parti séparatiste?

Le CD&V serait-il en réalité un parti séparatiste? Même si certains éléphants de ce parti clament haut et fort qu'ils sont pour une réforme mais ne sont pas séparatistes, on est en droit de s'interroger sur ce que veut réellement ce parti. En effet s'associer en cartel avec un parti tel que la N-VA peut paraitre surprenant pour un parti qui se dit contre le séparatisme. Le CD&V est également le seul parti flamand avec la N-VA à avoir refusé la note de Mr Vande Lanotte comme base de négociation. Et enfin voilà ce cher Chris Peeters qui sort du bois avec des déclarations incendiaires concernat l'existence même de la region Bruxelles capitale au moment où son président Wouter Beke est aux commandes pour essayer de trouver une solution. Serait-ce en vue des élections de 2012 que Mr Chris Peeters tente de récupérer des électeurs à la N-VA et donc on pourrait considérer  ses propos comme purement stratégiques? Si tel était le cas il est SCANDALEUX de torpiller une nouvelle fois la mission même désepérée de Mr Wouter Beke, pour des intérêts purement électoralistes. Deuxième hypothèse, la tumeur N-VA est contagieuse et le CD&V est devenu, non seulement le larbin de la N-VA mais il est également atteint de cette tumeur maligne qu'est l'idéologie de la N-VA. Si tel est le cas nous pourrons remercier non seulement la N-VA mais également le CD&V de nous mener droit dans un mur. La Flandre joue avec le feu de plus en plus souvent et on voit peu de voix s'elever en Flandre pour dénoncer cette dérive.

Une chose est sûre, à voir comment la Flandre évolue pour l'instant je finis par me dire qu'il faudrait peut-être pour les Wallons et les Bruxellois se séparer d'une région qui verse doucement mais surement dans fascisme nationaliste. Je ne voudrais en aucun cas être assimilé en tant que Belge à ce peuple qui défend des idées nauséabondes. Je veux vivre avec des compatriotes démocrates, pas avec de fachos nationalistes et xénophobes. Si la Flandre devait prendre cette voie, par pitié séparons nous en et ce le plus rapidement possible.

11:13 Écrit par manuliberte dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, crise, cd&v | | | Digg! Digg |  Facebook |

01/04/2011

Médiatisation

Etonnant ce monde dans lequel nous vivons actuellement. Les informations en tous genre s'egrenent d'heure en heure de jour en jour, diluant peu à peu les informations primordiales dans un flot continu de banalités que l'on nous sert brutes de décoffrage. Les frasques du Prince Laurent remplacent à la une les problèmes nucléaires du Japon et le conflit en Lybie. On en oublierait même nos 290 jours de crise politique.

On a un peu l'impression que le monde s'accélère, que la Terre tourne de plus en plus vite, et pourtant le Temps n'a pas changé, il y a toujours plus ou moins 24 heures dans une journée mais les informations nous arrivent de toute part et nous frisons l'indigestion. Et pourtant l'actualité, la vraie n'est pas plus abondante qu'avant mais elle est de plus en plus parasitée par les futilités  de notre monde moderne. A force de recevoir autant d'informations et surtout autant de futilités n'en devenons nous pas de plus en plus indifférents face aux réelles informations, celles qui influencent la vie de tous? Trop d'infos tuent l'info.

15:40 Écrit par manuliberte | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook |